Comment choisir un couvreur pour sa toiture ?

Que vous soyez propriétaire ou employé, vous passez beaucoup de temps au travail. Il est donc important que la bâtisse dans laquelle vous ou vos employés se trouvent soit en bon état. L’un des éléments à ne surtout pas négliger est la toiture : c’est elle qui vous protège contre les intempéries, les variations de températures et les polluants. C’est également elle qui encaisse le plus de dégâts au cours de l’année. Pourtant, si le toit est défaillant, il peut engendrer des coûts très importants pour votre commerce ou industrie.

Garder une toiture en bon état nécessite de la rénover de temps à autre. Il s’agit d’une mission d’envergure qui nécessite une certaine précaution et un certain savoir-faire pour ne pas l’abîmer davantage. Si vous voulez jouir d’un travail bien fait et des avantages de la garantie, il faut engager un couvreur compétent qui prend en charge le diagnostic et la réparation. Cependant, avec les tonnes d’ouvriers entrepreneurs qui se ruent sur le marché, il peut être difficile de repérer le bon. Comment choisir un couvreur compétent pour sa toiture ? Découvrez dans les lignes qui suivent tous les critères que vous devez prendre en compte avant de faire votre choix.

Ce qu’il faut savoir pour débuter les recherches : les études préliminaires

Tout d’abord, voici la règle d’or : ne jamais se diriger directement vers le premier entrepreneur-couvreur que vous trouvez.

Si vous commencez votre recherche, il se peut que vous soyez particulièrement attiré par les publicités d’un couvreur convaincant. Cependant, rien ne sert de se précipiter au premier venu. Le choix d’un entrepreneur couvreur compétent réclame un peu plus d’investigation et votre grande d’attention : c’est quand même le toit qui vous abrite ! Différents critères sont à évaluer.

Comparer les entrepreneurs et les détails de la soumission

Pour une recherche fructueuse, chaque étape compte : la première est de comparer l’expérience et la réputation de plusieurs couvreurs ainsi que leurs avantages concurrentiels.

Faites attention à ceux qui offrent des prix trop bas, cela pourrait cacher quelque chose de louche. Soyez attentifs aux détails de la soumission afin de trouver celui qui vous offre le meilleur rapport qualité-prix. Plus le couvreur fournit des détails, plus vous pouvez vous assurer de son sérieux et de son professionnalisme.

Aussi, méfiez-vous des entrepreneurs couvreurs qui demandent à être intégralement payé à l’avance. S’il est certain de la qualité de son travail, il n’aura aucun problème à soumettre le résultat final de sa prestation avant d’être rémunéré.

Les certifications et assurances professionnelles

Maintenant que vous avez présélectionné une liste de couvreur, il est temps d’examiner les certifications et les assurances professionnelles.

 

  • La licence et permis RBQ

 

La Régie du bâtiment du Québec est l’institution qui fait respecter les normes de constructions immobilières et des exigences de sécurité. Elle donne à tous les ouvriers qui exercent légalement son activité une licence appelée « permis RBQ ». Ainsi, un couvreur légal reçoit un numéro de licence à 10 chiffres qui doit obligatoirement être présent dans toutes ses estimations, contrats et factures.

Si vous voulez savoir si un couvreur détient la licence, repérez son numéro de licence ou consultez directement le registre des détenteurs de licence via le site web de la RBQ. Le site publie aussi si l’entrepreneur a fait l’objet de plaintes de la part des clients ou s’il est visé par un dossier de réclamation.

Quand vous vérifiez cette licence, assurez-vous qu’elle soit en cours de validité avant et pendant la rénovation. La RBQ peut la lui retirer à tout moment.

 

  • Les assurances obligatoires des couvreurs

 

Il est impératif qu’un entrepreneur dispose d’une assurance responsabilité civile pour toute la durée du projet. Aussi, n’oubliez pas d‘informer votre assureur que vous rénover votre toiture. Ainsi, vous serez assuré pour toutes blessures et dommages matériels qui pourraient être causés par l’entrepreneur ou ses ouvriers.

 

  • Les garanties nécessaires

 

Pour avoir la licence, l’entrepreneur-couvreur doit verser une caution de 20 000 $ à la RBQ. Il s’agit d’une garantie financière qui protège les consommateurs des travaux mal réalisés ou non-terminés. Cette somme sera versée à la victime du préjudice en guise de dédommagement, à condition que celle-ci ait découvert le problème dans l’année qui suit la fin des travaux.

Un conseil ? Choisissez un maître-couvreur affilié à l’AMCQ

L’AMCQ, c’est l’association des Maîtres Couvreurs du Québec qui garantit le professionnalisme de tous ses membres. En effet, l’accréditation à cette association signifie que le couvreur a déjà passé des critères de sélection rigoureux : avoir une expérience d’au moins cinq ans, détenir une licence valide de la RBQ et être en règle auprès des différents organismes gouvernementaux (tels que la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail ou CNESST).

Ainsi, si vous choisissez un couvreur membre de l’AMCQ, vous pouvez être sûr de sa compétence, de son professionnalisme et de la qualité de ses travaux. En plus, vous pouvez bénéficier d’une garantie de 10 ans qui couvre tant les matériaux que la main-d’œuvre. Durant cette période, trois visites seront effectuées par les inspecteurs de l’AMCQ afin de vérifier l’état de la toiture. S’ils constatent des éventuels problèmes, un soutien technique sera envoyé pour éliminer les risques, et cela, même si le couvreur que vous avez engagé n’est plus en fonction ou même si le bâtiment change de propriétaire. Quoi de plus rassurant ?

Les derniers questionnements

Avant de finaliser votre choix, renseignez-vous sur les méthodes de travail du couvreur, ainsi que sur les matériaux qu’il utilise. Ils doivent être solides et durables pour assurer l’étanchéité de votre toiture (éviter l’infiltration des eaux pluviales). En tant que spécialiste en la matière, le couvreur doit connaître les différents produits sur le marché, distinguer ceux qui sont compatibles à votre type de toiture et savoir les installer correctement.

Aussi, n’hésitez pas à demander à l’entrepreneur-couvreur de vous fournir des références. Si la qualité de ses travaux a satisfait ses clients, il n’aura aucun mal à vous donner des contacts.

Enfin, comme on parle de VOTRE toiture, n’hésitez pas à lui poser toutes les questions qui peuvent vous venir à l’esprit : abordez tous les sujets qui pourraient vous rassurer. Vous vous apercevrez par vous-même de son sérieux et de son savoir-faire. N’oubliez pas, sous votre toit, c’est votre choix.

À la recherche d’un couvreur commercial? Communiquez avec nous dès aujourd’hui!

Rédiger un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *