Entretien d’un toit plat : 6 conseils pratiques

Les toits plats sont très populaires au Québec. S’ils sont pratiques et moins coûteux que les toits en pente, il peut être facile d’oublier de les entretenir adéquatement en raison de leur architecture discrète. Cependant, leur entretien est essentiel pour allonger leur durée de vie. Nos experts vous ont préparé un petit guide résumant tout ce qu’il faut savoir pour bien entretenir votre toit plat.

L’inspection d’un toit plat

Les toits plats doivent idéalement être inspectés deux fois par année : une fois au printemps, après la fonte des neiges, et une fois à l’automne, une fois que toutes les feuilles des arbres sont tombées.

Que faut-il vérifier lors de l’inspection d’un toit plat?

  • Le drain

Pour assurer un bon entretien de votre toit plat, commencez par vérifier que le drain n’est pas bouché par des débris (feuilles, branches, objets, etc.). Pour éviter que cela ne se produise, nettoyez soigneusement la toiture. Si vous repérez une accumulation d’eau près du drain, n’attendez pas : prenez contact avec un professionnel.

  • La présence d’irrégularités

La deuxième étape consiste à s’assurer que la surface est uniforme, dépourvue de toute section qui s’arrache ou se déforme. La présence de plis n’est pas un signal d’alarme en soi; ceux-ci dépendent des matériaux qui composent le revêtement du toit.

Dans le cas des membranes élastomères, les plis dénotent une mauvaise adhérence du revêtement, ce qui peut réduire sa durée de vie.

Les membranes monocouches (membrane TPO et membrane EPDM) peuvent présenter des plis à la surface, qui disparaissent et réapparaissent naturellement au fil des saisons.

Pour les membranes multicouches (membranes en asphalte et en gravier), tout dépend de l’ampleur des plis. Si les plis mineurs peuvent être recouverts d’asphalte liquide et de gravier, les plis majeurs sont plus graves : tout comme les gondolements, ils sont particulièrement sensibles aux chocs et aux infiltrations d’eau. La solution? Refaire le toit avant l’hiver.

Si vous repérez des bulles dans l’asphalte, ne vous inquiétez pas. Les bulles intactes doivent simplement être protégées du soleil à l’aide d’une couche de gravier. Pour les bulles éclatées, il suffit de les boucher avec de l’asphalte liquide et de les recouvrir d’une couche de gravier.

  • La répartition du gravier

Pour les toits recouverts de gravier et de granules, les roches, qui servent à protéger la toiture, doivent être également dispersées sur la surface. Un bon coup de balai, et le tour est joué.

  • L’état des joints

Pour terminer, vérifiez l’état des joints, en priorisant les joints de solin. S’ils sont endommagés, il faut procéder aux réparations appropriées sans tarder : des infiltrations d’eau pourraient occasionner d’importants dégâts. Si vous avez une cheminée de maçonnerie, inspectez les joints de brique et effectuez les réparations nécessaires en cas de dégradation.

Améliorer l’étanchéité du toit

Pour faciliter l’entretien de votre toit plat et lui assurer une bonne durée de vie, il est essentiel de garantir l’étanchéité de sa surface. Différentes solutions s’offrent à vous : la membrane protectrice s’avère efficace, en plus de bloquer les rayons de soleil qui peuvent endommager le revêtement. Si vous n’avez pas encore choisi le revêtement de votre toiture, la membrane élastomère, reconnue pour sa grande étanchéité, est un excellent choix.

 

entretien toit plat

Confier les réparations de toiture à un couvreur

Après votre inspection, si vous avez repéré des irrégularités ou des dommages inquiétants, faites appel à un couvreur qualifié. Ne lésinez pas sur cette étape cruciale de l’entretien d’un toit plat. Une petite fuite peut avoir de graves conséquences pour l’ensemble de votre immeuble. Qui plus est, vous avez tout intérêt à confier les travaux de toiture à des professionnels, qui sont couverts par une garantie valable – contrairement aux réparations faites soi-même.

Il peut aussi être judicieux de recourir à un plombier pour nettoyer la descente pluviale. Cette tâche doit être effectuée tous les 5 ans, et plus fréquemment si votre bâtiment est bordé d’arbres.

Accéder au toit

Deux options s’offrent à vous pour monter sur votre toit plat. La plus courante est l’utilisation d’une échelle, auquel cas il est impératif de suivre les mesures de sécurité recommandées par la CNESST :

  • Appuyer l’échelle sur une base solide
  • Monter les mains libres
  • S’assurer que l’échelle dépasse l’appui supérieur d’au moins 90 cm (35 po)
  • Fixer l’échelle fermement

L’autre option consiste à installer une trappe d’accès au toit, qui vous coûtera entre 350 $ et 500 $. Cependant, afin d’éviter d’endommager la structure, il est préférable d’entreprendre ce projet une fois que votre toiture a été refaite.

Service d’entretien pour toit plat

Si les hauteurs vous donnent le vertige ou si vous préférez éviter de monter sur votre toit plat, tournez-vous vers notre équipe de maîtres couvreurs. Que vous possédiez un bâtiment commercial ou industriel, elle se chargera de l’inspection, du nettoyage et de l’entretien de votre toit plat. Forte d’un grand savoir-faire, elle peut également vous concevoir un plan d’entretien adapté à vos besoins afin de maximiser la durée de vie de votre toiture.

Si vous souhaitez en savoir plus sur nos services, contactez-nous au moment qui vous convient : un membre de notre équipe se fera un plaisir de vous aider.

Rédiger un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *